L’accord climatique de Paris: des promesses et des possibles

 Un accord mondial et contraignant a été conclu ce weekend à Paris: un nouveau tournant qui laisser espérer un changement de cap dans la politique climatique. Cet accord a été applaudi par beaucoup, mais ne nous réjouissons pas trop vite. Il s’agit principalement d’une déclaration d’intention. Un accord plein de promesses qui ne sont pas (encore) accompagnées d’engagements concrets. Le compromis politique qui a été trouvé est un scénario à 3°C présenté comme un accord sur 1.5°C.
 
Mais il y a de l’espoir. Le ton ambitieux est indissociable de l’engagement citoyen en scientifique de plus en plus important sur le thème du climat. Partout dans le monde, nous exigerons que les belles promesses soient tenues et que les engagements vagues soient définis. L’accord peut ainsi devenir un levier dans les mains d’un mouvement climatique qui monte en puissance.
 
L’accord climatique sonne l’alarme du changement

L’accord de Paris est considéré comme un succès diplomatique, même en dehors des cercles politiques. Pour une partie du mouvement climatique, il s’agit d’un pas important dans la bonne direction. Pourquoi ? Les pays réunis (195 au total) se sont accordés sur l’objectif ambitieux de limiter le réchauffement climatique à 2°C et sur un effort supplémentaire pour tenter de rester sous les 1.5°C. Cet objectif donne un signal fort aux investisseurs : le futur sera renouvelable. On a déjà vu un léger crash boursier de l’industrie fossile. Par ailleurs, l’accord reconfirme un point important pour les pays en développement, malgré la pression de quelques pays : la grande différence historique en termes de responsabilités du changement climatique. Une belle rhétorique et des objectifs ambitieux, donc. L’espoir d’un futur positif qui peut se traduire en un changement politique concret.

 

Partout dans le monde, nous exigerons que les belles promesses soient tenues et que les engagements vagues soient définis. L’accord peut ainsi devenir un levier dans les mains d’un mouvement climatique qui monte en puissance.

De belles promesses, mais des engagements bien trop faibles

Malheureusement, et c’est là que le bât blesse, la rhétorique de l’accord est aussi forte que ses engagements sont faibles. Le défaut principal de l’accord est l’absence totale de mécanisme de sanction bien que l’accord soit en principe contraignant. Sans obligation d’augmenter les efforts, les belles promesses ne pourront être tenues. Les engagements qui sont actuellement sur la table, et dont le dépassement ne sera pas sanctionné, ne mènent pas vers un réchauffement de 1.5°C ou 2°C, mais de 3°C. L’accord ne contient aucune obligation d’arrêter l’extraction des énergies fossiles. Nous devrons compter sur la pression politique internationale pour imposer des efforts complémentaires. Et malgré la bonne volonté affichée envers les pays plus pauvres, le financement reste plus qu’insuffisant pour parler d’un accord juste. Le contraste frappant entre les grandes promesses faites dans l’accord climatique et la politique nationale actuelle faible voire inexistante dans de nombreux pays est également inquiétant. Les péripéties de l’accord climatique intra-belge en sont malheureusement un bel exemple.

 

La vraie victoire, c’est la force du mouvement climatique

L’accord de Paris est donc loin de ce qui est nécessaire et il serait irresponsable de l’acclamer. Pourtant, l’année 2015 reste une année clé pour le climat. La grande victoire de cette conférence et celle des citoyens, qui sont parvenus, plus que jamais, à mettre leurs revendications à l’agenda politique. Les promesses de l’accord de Paris peuvent ainsi devenir un levier pour le mouvement climatique qui monte en puissance : vous vous êtes mis cet objectif, maintenant à vous de l’atteindre avec des actes concrets. Face aux faibles engagements du politique il y a un mouvement climatique fort, qui n’a plus pour seul objectif d’influencer les négociations, mais qui veut changer le cadre. Le mouvement climatique exigera que les dirigeants adaptent les ambitions qu’ils devront présenter tous les cinq ans en fonction de ce qui est nécessaire pour atteindre les objectifs posés. A commencer en Belgique. Nous avions dit qu’au retour de nos représentants de Paris, nous serions prêts à faire en sorte que l’accord soit traduit en une politique climatique concrète. Cette politique ne peut attendre six années de plus : c’est maintenant qu’il faut inverser la tendance.

Nous exigerons que notre politique soit dirigée par les mots ambitieux de l’accord et non par les efforts lacunaires proposés par les états. Un nouveau chapitre s’est ouvert pour la mobilisation. Un chapitre plein d’espoir.

Nous pouvons donc nous mettre en route avec cet accord. Juste au moment où le bateau entame son tournant, nous devons sortir la voile plutôt que de la laisser filer. Tous les pays du monde se sont exprimés à Paris en faveur de décisions ambitieuses et courageuses. Nous attendons de nos dirigeants qu’ils passent des paroles aux actes. Nous exigerons que notre politique soit dirigée par les mots ambitieux de l’accord et non par les efforts lacunaires proposés par les états. Un nouveau chapitre s’est ouvert pour la mobilisation. Un chapitre plein d’espoir. Encore maintenant, en tant que mouvement citoyen, vous vous y attendiez, #riennenousarrêtera.

Related Posts

25 Nov
La mobilisation pour le climat: plus que jamais #riennenousarretera
Media // 0

Climate Express et la Coalition Climat ont appris ce matin que l’autorisation de la marche pour le climat,qui devait avoir lieu ce dimanche à Ostende, a été retirée. La police d’Ostende est réquisitionnée par la police fédérale pour renforcer la zone Bruxelles pendant le sommet européen. Après Bruxelles et Paris, c’est déjà la troisième fois

24 Déc
Remboursement des tickets

Important: la deadline pour les remboursements est le 1er mars Etant donné que la marche climatique à Paris n’a pas pu avoir lieu, le Climate Express rembourse les tickets. Pour des raisons de respect de la vie privée, nous ne disposons vraiment pas des données bancaires des voyageurs. C’est pourquoi, tu peux demander le remboursement

06 Sep
Le beau vélo de RAVel

Beau Vélo de Ravel est un groupe de vélo qui sillonne chaque samedi de l’été un coin de Wallonie. Mission: faire découvrir ou redécouvrir les plus beaux coins de Wallonie et de Bruxelles lors de balades conviviales à pied, à rollers, à vélo ou encore en chaise roulante.   Samedi passé, nous étions à l’étape

Comments

Leave a comment